Logement étudiant : comment réussir l’éclairage de son intérieur ?

Publié le : 02 octobre 20204 mins de lecture

Pour un étudiant, travailler tard le soir est souvent un rituel auquel il ne peut échapper. Que ce soit pour réviser avant les examens ou pour effectuer des recherches pour les différents exposés, étudier après 21h, voire jusqu’à 1 heure du matin peut s’avérer parfois normal. Pour rendre les lectures plus agréables et s’assurer que l’étudiant soit à l’aise dans ses études, il est important d’assurer l’éclairage de son intérieur, particulièrement s’il s’agit d’un logement étudiant. Ce dernier ne doit ni être trop éblouissant ni le noyer dans la pénombre. Comment faire dans ce cas-ci ? Voici quelques astuces pratiques et efficaces.

Utiliser un éclairage directionnel

Les éclairages directionnels sont à privilégier pour bien éclairer son intérieur, surtout s’il s’agit d’un logement étudiant. Ce type d’éclairage pour créer un fort contraste entre ombres et lumière. C’est-à-dire que si une partie de la pièce est bien éclairée et l’autre plus ou moins sombre, l’éclairage directionnel permettra d’apporter l’équilibre parfait. L’étudiant profitera alors d’un éclairage optimal à tout moment. Par ailleurs, il est important de noter que les éclairages directionnels proposent une direction et inclinaison précise. Si l’étudiant souhaite travailler sur le lit, il lui sera possible d’ajuster la lumière. Si ce dernier désire étudier à son bureau; il pourra modifier la direction de la lumière selon ses besoins et ses convenances.

Dans le même thème : Astuces pour aménager une chambre en cité universitaire

Multiplier les points lumineux

Pour réussir l’éclairage d’un logement étudiant, il est également important de multiplier les points lumineux. Il s’agit d’ailleurs d’une astuce indispensable pour bien éclairer son intérieur, et ce, quelle que soit la pièce concernée ou l’orientation du logement. En effet, une seule lumière au plafond peut écraser l’espace et mettre ainsi certains angles de la pièce dans un noir profond. Pour éviter ce genre de problèmes, l’idéal est de multiplier les lampes à déposer dans la pièce. Encastrer quelques spots dans les murs peut notamment suffire pour créer une véritable ambiance tout en alliant le confort nécessaire pour que l’étudiant puisse travailler en toute aise.

Varier les intensités des éclairages

Pour éclairer son intérieur comme il se doit, le plus important est de varier les intensités des éclairages utilisés dans la maison. Le bureau où l’étudiant travaille doit bénéficier d’une lumière agréable pour les yeux. La pièce pour le repos, notamment celle où le lit est déposé doit profiter d’une lumière plus chaude, mais à la fois douce. Cela permet non seulement de créer une atmosphère chaleureuse, mais également de lui permettre de profiter d’un logement plus convivial. Si possible, l’idéal est d’installer dans le logement des variateurs de lumière. Ces derniers sont généralement utilisés pour remplacer un interrupteur traditionnel. Ils offrent l’avantage de permettre au locataire la possibilité de choisir l’intensité de chaque lampe selon ses besoins.

Astuces pour aménager une chambre en cité universitaire
Idées de déco DIY pour embellir un logement étudiant ?

Plan du site